logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Compte rendu de la 4ème Soirée Prêteurs

Mercredi dernier avait lieu la quatrième Soirée Prêteurs dans les locaux de Lendix à Paris. Plus de 80 Prêteurs se sont réunis pour l’occasion. Merci à tous d’être venus 🙏 Voici un compte rendu pour ceux n’ayant pu participer ou se déplacer.

1/ La typologie de Prêteurs

Olivier Goy, fondateur de Lendix, a débuté la soirée par une cartographie des Prêteurs.

Lendix compte aujourd’hui une communauté de 27 000 Prêteurs dont plus de 10 200 sont actifs (i.e. ont prêté au moins à un projet sur Lendix).

Comment sont répartis géographiquement nos Prêteurs ?

  • 92% en France
  • 4% en Espagne
  • 2% à l’international (hors France, Espagne et Italie)
  • 2% en Italie

Les Prêteurs français sont les plus nombreux aujourd’hui ce qui est normal car Lendix France est actif depuis 3 ans contrairement à l’Espagne (1 an) à et à l’Italie (6 mois).

Fun fact ? Les Prêteurs internationaux prêtent en moyenne 10% de plus par projet que la moyenne des Prêteurs toute nationalité confondue (144€ / projet). Par ailleurs, les Prêteurs internationaux sont en grande majorité des français expatriés en Asie et sur le continent Américain.

À quoi ressemble le Prêteur type ?

  • 89% d’hommes
  • Moyenne d’âge :  42 ans
  • Citadin
  • Portefeuille moyen : 2 600 €
  • 21 projets en moyenne au sein de son Portefeuille

Pour la petite histoire, Olivier s’est ensuite comparé à un Prêteur type : il entre dans quasi toutes les cases à un détail près, son Portefeuille est beaucoup plus diversifié ! Pour quelle raison ? C’est la promesse des dirigeants de Lendix que d’investir automatiquement et systématiquement dans tous les projets Lendix. En anglais on parle de “skin in the game!”, en français en moins sexy mais tout aussi véridique, d’alignement d’intérêts avec les Prêteurs.

2/ Les Awards

Nous avons souhaité rendre hommage à nos Prêteurs qui contribuent tous les jours à faire de Lendix la première plateforme de prêt participatif en Europe continentale. 3 prix ont été mis en jeu et remis aux Prêteurs présents :

  • Le prix du meilleur Taux de Rendement Interne (TRI) : Neil B. avec un TRI à 8,80% a remporté 3 mois d’abonnement au cours de Yoga en ligne, offert par l’emprunteur Lendix Qee.
  • Le prix de la meilleure diversification : David R. avec 189 projets à son actif a remporté un pull Lendix (normalement réservé aux équipes).
  • Celui de l’ancienneté : Stéphane F. inscrit le 21/02/2015 a remporté des chocolats Ducasse, notre premier emprunteur.

Neil B., le gagnant du meilleur TRI, devant MyQee.fr la plateforme en ligne de Qee. 

3/ Les Chiffres Clés 

Depuis le lancement de Lendix, c’est 125 millions d’euros qui ont été prêtés aux PME françaises, espagnoles et italiennes. 32 millions d’euros ont été remboursés aux Prêteurs, dont 5 millions d’euros d’intérêts. 341 projets financés et une communauté de Prêteurs particuliers de plus en plus importante et active avec 10 200 particuliers actifs récurrents.

L’impressionnante croissance des Prêteurs entre juin 2015 et juin 2016 tient pour moitié à l’intégration des Prêteurs Finsquare, plateforme concurrente dont Lendix a racheté le fonds de commerce en avril 2016.

4/ Etat des lieux et perspectives

1. L’ambition de l’année 2017 était d’être complètement opérationnelle sur les 3 pays Lendix et c’est aujourd’hui une réalité. Nous construisons ensemble une vraie Europe de l’épargne. Lendix travaille avec 66 personnes aujourd’hui dont 13 à Madrid et 13 à Milan. Et nous ne voulons pas nous arrêter là…

2. L’objectif, côté Prêteurs, est que vous viviez exactement la même expérience utilisateur sur le Web que depuis l’application mobile. Petit à petit, vous pouvez voir la patte de notre UX designer Thibaut (User Experience) et des équipes Tech qui travaillent en permanence pour améliorer l’efficacité de l’interface côté mobile comme Web.

3. Notre grande priorité des derniers mois et des prochains à venir est d’améliorer en continue l’expérience utilisateur pour les emprunteurs (qui sont globalement mal servis par les banques). Ce n’est pas chose facile à admettre mais les emprunteurs sont la priorité. Vous allez comprendre assez rapidement : pas d’emprunteur de qualité, pas de projet, pas de projet, prêteurs mécontents… (Logique imparable).

4. Création d’une base solide de partenariats côté emprunteurs (Medef Accélérateur par exemple). Nos 2 enjeux majeurs sont l’évangélisation des dirigeants d’entreprise qui n’ont pas encore le réflexe de se financer autrement que par leur banque et la formation (quel moyen de financement à quel moment de la croissance d’une entreprise et pour quels besoins ?).

5. Un taux de défaut maitrisé, notre défi de chaque instant.

5/ La diversification

Pourquoi parlons-nous systématiquement de diversification ? Car c’est la seule stratégie d’investissement qui vous permet de vous protéger du risque de perte en capital : un portefeuille diversifié rend le défaut (qui est inéluctable) moins douloureux. Encore une fois il est important de répéter que diversification signifie que pour un montant à prêter équivalent, mieux vaut répartir de petits montants sur de nombreux projets que l’inverse.

Ce graphe montre sur l’axe vertical le nombre de projets dans le portefeuille et sur l’axe horizontal le TRI net de défaut.

On voit clairement sur cette courbe qu’à partir d’un certain nombre de projets dans le Portefeuille, à partir de 50 projets financés plus exactement, le TRI devient stable. Plus personne n’est en dessous de 5%. Il se stabilise autour de la moyenne 6,34%.

Il reste évidemment une partie (quelques dizaines de prêteurs) sur plus de 10 200, qui ont un TRI négatif. Ceci est lié à la surpondération d’un ou plusieurs prêts en défaut dans leur portefeuille. Mais au dessus, de 20 projets, plus de Prêteurs en négatifs et au-dessus de 50, plus personne en dessous de 5%.

6/ Le Prélèvement Forfaitaire Unique ou “flat tax”

À partir de janvier 2018, la fiscalité sur les intérêts du crowdlending baisse. Elle passe à 30%.

  • Cela réduit le taux d’imposition pour la majorité des Prêteurs;
  • Cela facilite la déclaration car ce ne sera plus un acompte mais un paiement libératoire;
  • Il n’y a pas d’impact pour les dispensés.

Pour rappel, aujourd’hui : la majorité des Prêteurs est prélevée automatiquement sur les intérêts versés mensuellement. Les prélèvements se décomposent ainsi :

  • Un acompte forfaitaire de 24% au titre de l’Impôt sur le Revenu,
  • Les prélèvements sociaux à hauteur (CSG/CRDS) de 15,5%,
  • Lors de la déclaration, l’acompte était ajusté avec votre taux réel.

7/ Lendix Academy

Cette série aux 17 épisodes que vous avez découverte semaine par semaine, a pour objectif de faire de la pédagogie autour du prêt aux PME. L’objectif est d’expliquer simplement, sans jargon et avec un peu de fun, l’essentiel à comprendre pour pouvoir comprendre le prêt aux PME.

Lendix Academy se décompose en 3 grandes parties :

  • Les emprunteurs : qui sont-ils, comment sont-il sélectionnés, pourquoi empruntent-ils ?
  • La plateforme en tant qu’intermédiaire : quel est son rôle, comment gère-t-elle les flux, comment suit-elle les projets ?
  • Les prêteurs : qui sont-ils, comment choisir les projets, comprendre les risques et le rendement.

Nous avons insisté sur le fait que les prêteurs ne doivent pas hésiter à nous faire un retour sur les sujets qu’ils aimeraient voir dans Lendix Academy.

8/ L’équipe Tech au sein de Lendix

Lendix est une entreprise technologique avant tout, et c’est notre grande différence par rapport aux banques. Le budget R&D des banques est principalement alloué dans de la maintenance et l’amélioration de leurs outils techniques. Contrairement à nous.

Notre vision pour Lendix : transformer l’expérience, pour que l’épargne devienne aussi simple que de commander un Uber. Ouverture d’un compte en 2 minutes, premier prêt en 3 minutes et tout cela directement de son mobile.

Pour arriver à cette simplicité d’utilisation, c’est un énorme travail technologique, une partie invisible pour vous. L’équipe est aujourd’hui constituée de 10 personnes (contre 6 à la dernière réunion Prêteurs) et traite 10 millions de transactions (abondements, prêts, retraits, remboursements, etc.) contre 4 millions fin 2016, et 1 million fin 2015.

Benjamin Netter, le CTO de Lendix, a également fait un simulation en direct du parcours emprunteurs pour montrer la rapidité de réponse de Lendix quant à l’éligibilité d’une entreprise à un crédit Lendix.

Le développement et l’investissement dans le parcours emprunteur a un impact direct sur le nombre de projets mis en ligne (120 projets en 2016 vs 200 projets en 2017). Pour mettre 200 projets en ligne, il faut en analyser 20 000. Et pour en analyser 20 000 avec une équipe de 15 personnes, il faut créer les meilleurs outils du marché. L’objectif est de se différencier des banques : une expérience plus simple et plus rapide pour repenser les habitudes instaurées depuis des décennies.

Nous avons clôturé la présentation par une série de questions/réponses avec les Prêteurs présents puis un cocktail. Les questions portaient principalement sur le rapport entre Lendix et les banques, l’impact de la nouvelle fiscalité, les stratégies d’investissement, les raisons pour lesquelles les entreprises se finançaient auprès de la communauté Lendix, etc.