logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Compte rendu de la première Soirée Prêteurs (suite)

Lors de notre première Soirée Prêteurs, le 12 janvier dernier, la présentation de l’année 2015 a été suivie d’une session de questions / réponses avec les prêteurs.

Voici une synthèse des principaux sujets abordés :

Comment devient-on investisseur averti ?  

Un investisseur particulier peut devenir « investisseur qualifié ou averti » s’il remplit deux des trois critères spécifiques suivants : être détenteur d’un portefeuille d’instruments financiers d’une valeur supérieure à 500.000€ (le patrimoine immobilier est donc exclu de ce critère); travailler dans le secteur financier depuis au moins un an sur une position professionnelle exigeant des connaissances en investissements et instruments financiers; effectuer des opérations sur des instruments financiers (actions, warrants, SICAV, etc) d’un montant supérieur à 600€ par opération, avec un minimum de 10 opérations par trimestre en moyenne sur la dernière année glissante.

Les investisseurs institutionnels ont-ils plus d’informations que les prêteurs particuliers ? 

Lendix est basé sur l’équité d’informations entre investisseurs. Cela est essentiel pour le maintien à long terme de plusieurs typologies d’investisseurs. Les investisseurs institutionnels n’ont pas plus de données ou d’informations que les particuliers. Nous pouvons même considérer qu’ils en ont moins puisqu’ils investissent automatiquement sur les projets, sans possibilité de choisir.

Comment décidez-vous de refuser des projets provenant d’une industrie en particulier ? 

La décision d’exclure une industrie est basée sur l’expérience collective de l’équipe d’analystes crédit. Une industrie peut-être par exemple plus dépendante aux cycles économiques que la moyenne, etc.

Quelles sont les évolutions possibles pour la fiscalité des prêts, notamment l’intégration dans des véhicules de défiscalisation existants : PEA, assurance vie, … ? 

La fiscalité vient de faire un pas de géant en permettant de déduire les éventuelles pertes en capital de l’Impôt sur le Revenu dû sur les intérêts. Aucun dispositif particulier n’est encore prévu pour intégrer les prêts en crowdlending dans les PEA ou l’assurance vie, mais nous sommes en discussion constante avec le régulateur pour faire évoluer notre cadre réglementaire et fiscal dans la bonne direction. La vitesse avec laquelle la fiscalité sur les pertes en capital a changé nous rend confiants.

Sera-t-il possible d’avoir un système automatique d’allocation des investissements ? 

Comme indiqué dans la partie Technologie de la présentation, nous allons travailler en 2016 sur la mise en place d’une technologie qui permettra d’allouer votre argent de manière automatique selon quelques critères définis à l’avance. Les challenges pour la mise en place de ce système sont technologiques et juridiques.

Avez-vous vraiment la capacité d’accroître le pool de prêteurs particuliers dans un marché comme la France (taille et attitude, etc.) ? 

Nous ne voyons pas de limite particulière à l’évolution du nombre de prêteurs en France. C’est un marché d’épargnants très volumineux et nous n’adressons pour l’instant qu’une infime partie. L’adoption du crowdlending suit un excellent démarrage en France.

Un second marché est-il envisageable afin de pouvoir revendre ses prêts Lendix ? 

Il n’est pas prévu à court terme de créer un second marché pour échanger (racheter ou revendre) des prêts Lendix. Avant de réaliser un second marché, il faut tout d’abord un volume suffisamment important et ensuite que les règles soient clairement établies afin d’anticiper tout effet néfaste pouvant découler d’une asymétrie d’information.

Quel est le processus de sélection des emprunteurs et comment le taux est-il défini ? 

Tous les dossiers sélectionnés passent par trois étapes : un test d’éligibilité, une analyse financière réalisée par un analyste ainsi qu’un comité de crédit. A l’issue de ce comité de crédit, une note est attribuée aux projets (A,B ou C). Cette note permet de définir un taux auquel le projet sera proposé aux prêteurs.

Sera-t-il possible de suivre les stratégies d’investissement d’autres investisseurs sur Lendix ? 

Comme indiqué dans la partie Technologie de la présentation, nous sommes en train de réfléchir à intégrer une composante sociale à la plateforme afin de permettre l’échange d’informations entre prêteurs sur leur portefeuille en général et les projets en particuliers.