lendix

devient

logo
En savoir plusContinuer sur october.eu

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site web. En continuant sur notre site, vous acceptez ces conditions. En savoir plus

Devine d’où j’emprunte ?

24 mai 2016

Yesterday-Tomorrow-Lendix

Les plateformes de prêts en ligne promettent aux entreprises d’emprunter avec une décision extrêmement rapide en quelques jours seulement. Un avantage qui est souvent sous-estimé par tous : les banques, les entrepreneurs et leurs conseils. Pourtant cette vitesse de décision va transformer en profondeur la manière dont les TPE, PME ou ETI abordent la question de leurs financements.

Voici pourquoi.

« Mon banquier aussi il va vite »

Oui, c’est vrai ; il arrive que votre banquier sur un dossier en particulier ait pu être rapide. Mais le problème n’est pas votre banquier, c’est votre banque. Aujourd’hui l’institution ne s’organise pas pour être en situation de gagner du temps. Il est toujours difficile d’avoir moins d’un mois entre la demande initiale et la mise à disposition des fonds… et ce délai peut s’étirer sans fin. Le simple fait qu’il y ait un aléa sur la durée est un problème en soi.

Ne pas aller assez vite peut coûter très cher

Il existe de nombreuses situations où la vitesse de financement est déterminante dans la réussite du projet sous jacent. Achat d’une entreprise, d’un fonds de commerce avec une date butoir, obtention d’un crédit pour répondre à un marché gagné, besoin d’un crédit court terme sont autant de situations critiques où l’entreprise ne peut pas attendre sans connaître des dommages collatéraux.

Juste l’argent dont l’entreprise a besoin

Aujourd’hui tout dirigeant à la recherche d’un financement va avoir une tendance naturelle à demander plus d’argent que son besoin immédiat. Il sait ce qu’il en coûte de passer par le processus d’une demande de prêts. Il ne s’agit pas de refaire cette exercice pénible plusieurs fois de suite. Un peu comme quand vous faites le plein d’essence. Vous évitez d’aller remplir votre réservoir avant chaque trajet. Pourtant si on vous facturait le stockage de l’essence en attente de consommation dans votre réservoir, il y a fort à parier que vous changeriez vos habitudes de consommation. Surtout si faire son plein devenait simple comme un jeu d’enfant et que l’on venait remplir votre réservoir directement à votre domicile, sans vous déranger. C’est la promesse – et la réalité – des plateformes de prêts. La prise de conscience du phénomène n’a pas encore changé les habitudes de consommation, mais ce n’est qu’une question de temps.

Un bouleversement des habitudes aussi important que l’invention de la téléphonie mobile ?

Notre vision : demain, le crédit aux entreprises sera au creux de la main des dirigeants. Le chef d’entreprise enverra en un clic sa demande de crédit via son smartphone; le tout à travers une interface simple et conviviale. Son dossier sera déjà pré-analysé et assemblé à partir de données publiques. Il interagira d’où bon lui semble, à l’heure qu’il a choisie, avec son interlocuteur dédié et recevra le cash nécessaire quelques jours – quelques heures peut être ? – après sa demande. Sans aléas.

De la même manière qu’il semble aujourd’hui incongru de passer par une opératrice pour passer un appel téléphonique – le 22 à Asnières est bien loin – et que l’on peut téléphoner en vidéo à l’interlocuteur de son choix du lieu de son choix, emprunter deviendra une expérience simple, fluide, naturelle.

Devine d’où j’emprunte ?

devine2-2

« retournez à la liste des articles