logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Duty Free Concept souhaite ouvrir de nouvelles boutiques dans 2 aéroports camerounais

Capture d’écran 2016-01-05 à 14.14.08

Duty Free Concept (DFC), créée en 2010, est une société spécialisée dans la vente de produits détaxés en Afrique subsaharienne. Secteur en forte expansion,  il profite du développement des voyageurs intra-africains ainsi que de l’engouement du continent pour les produits de luxe, notamment la parfumerie française avec laquelle DFC est fortement liée.

DFC intervient sur les vols de plusieurs compagnies aériennes (2 autres en négociation; contrats pluri-annuels) et encaisse ses recettes directement auprès des passagers dans les avions, sans intermédiaire :

– Asky (Togo, depuis 2011)

– Air Ivoire (Côte d’Ivoire depuis 2013)

– Camairco (Cameroun depuis 2013)

– TACV (Cap Vert depuis 2015)

La société intervient également en boutiques aéroportuaires à Ajaccio et au Cameroun (2 ouvertures prévues en 2016 dans 2 aéroports, contrat ferme de 10 ans).

Son développement repose sur la mise en place de nouveaux accords visant à commercialiser les produits sur davantage de vols et sur l’implantation de nouvelles boutiques permettant ainsi de modérer le risque pays et d’accroître le chiffre d’affaires (CA) global (CA moyen par passager de 3,45 euros).

Plane high above clouds at sunset 430004

Le succès de DFC repose également sur la solide expérience de ses dirigeants (notamment Philippe Perraud, directeur général, plus de 20 ans dans le duty-free et Daniel Goedraad, directeur administratif et financier, ancien directeur général d’IBS France) ainsi que sur leur bonne connaissance des marchés locaux où DFC opère. Son système de gestion directe (terminaux de paiement embarqués, gestion centralisée des stocks, suivi des ventes online) lui permet de gérer au plus près ses approvisionnements.

En termes d’organisation, DFC est propriétaire des stocks (siège social à Paris, bureaux et entrepôts à Dieppe) et dispose dans chaque pays d’une succursale assurant l’exploitation opérationnelle (paiement des charges d’exploitation locales), les achats de produits étant réalisés par le siège français en euros. À noter que depuis 1999, le franc CFA est arrimé à l’euro ce qui permet de supprimer tout risque de change. Les stocks sont situés dans 4 bases différentes (en sus de Dieppe) en zone réservée d’aéroport, niveau sureté aérienne ou en zone réservée portuaire.

La société souhaite emprunter 250 000 €  sur 36 mois pour financer l’ouverture de 2 nouvelles boutiques dans les aéroports de Douala et Yaoundé au Cameroun, dans le cadre de contrats fermes de 10 ans.

Rectangle-10-POUR-CONSULTER-L’ANA-300x44