logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

La fiscalité des intérêts perçus sur Lendix baisse à 30%

À partir de janvier 2018, la fiscalité sur les intérêts du crowdlending baisse. Elle passe à 30%. Les dispensés du prélèvement à la source continueront de l’être. On vous explique tout sur le prélèvement libératoire forfaitaire (PFU), aussi appelé flat tax, dans cet article.

Petit rappel sur la fiscalité actuelle

La majorité des Prêteurs est prélevée automatiquement sur les intérêts versés mensuellement. Les prélèvements se décomposent ainsi :

  • Un acompte forfaitaire de 24% au titre de l’Impôt sur le Revenu,
  • Les prélèvements sociaux à hauteur (CSG/CRDS) de 15,5%.

Lors de votre déclaration d’impôts, la fiscalité est ajustée en fonction de votre taux marginal d’imposition (TMI) :

  • Si votre TMI est supérieur à l’acompte de 24%, vous complétez le différentiel
  • Si votre taux marginal d’imposition est inférieur à l’acompte de 24% vous êtes remboursé du trop perçu par l’administration fiscale sous forme de crédit d’impôt.

Certaines personnes peuvent être dispensées du prélèvement à la source de l’acompte (en fonction de critères de revenus) et ne sont prélevés que de la CSG/CRDS de 15,5%.

Et maintenant avec le prélèvement forfaitaire unique ?

Concrètement, à compter du 1er janvier 2018, les intérêts vous seront automatiquement versés après déduction des 30% de prélèvement forfaitaire prévus par la réforme. Cette modalité d’imposition forfaitaire devient la règle, mais les contribuables auront la possibilité d’y renoncer pour l’ancienne imposition. Les personnes ayant signé la dispense de prélèvement à la source continueront d’être dispensé de l’Impôts sur le Revenu et continueront de payer la CSG/CRDS.

Ce nouveau dispositif fiscal est un avantage pour tous les français qui souhaitent investir dans le prêt participatif car il baisse la fiscalité des intérêts perçus.