logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Le financement des énergies nouvelles : vers un nouvel essor ?

En décembre dernier se tenait le One Planet Summit à Paris, rendez-vous international durant lequel le mode de financement des actions en faveur des nouvelles énergies a occupé une place centrale. En effet, de nombreuses initiatives entrepreneuriales se développent dans le secteur de l’écologie et des énergies renouvelables. Ces dernières constituent désormais une composante essentielle de l’approvisionnement en énergie dû principalement à l’essor de l’hydroélectricité et des énergies éolienne et solaire.

Néanmoins, de telles démarches nécessitent un volume d’investissements conséquent. Cet article a pour vocation à vous apporter un éclairage sur ce sujet au coeur des débats actuels.

Qu’est-ce que les énergies nouvelles ? 🌱

Egalement appelées énergies renouvelables, les énergies nouvelles ne datent pas d’aujourd’hui mais font l’objet d’une utilisation croissante dans la transition énergétique. Ce sont des sources d’énergie dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu’elles puissent être considérées comme des ressources inépuisables : leur quantité ne diminue pas malgré la consommation. Les énergies hydraulique, solaire et éolienne en font partie.

Et leur financement ? 🧐

1. Sociétés de conseil

De nombreux cabinets de conseil spécialisés dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement existent pour vous accompagner. Entres autres, Finergreen est un cabinet de conseil spécialiste des levées de fonds dans le secteur des énergies nouvelles. Il intervient sur des opérations de financement, refinancement, levée de fonds propres et levée obligataire. Le cabinet de conseil Zelya Energy intervient lui depuis la stratégie jusqu’aux audits et due diligence complètes de sociétés et d’actifs du secteur de l’énergie.

2. Aide des organismes

La promotion des sources d’énergie renouvelable fait l’objet d’un soutien financier de la part de la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Cette dernière applique des critères de sélection et concentre sa participation financière sur 4 branches : la durabilité, la compétitivité dans ce secteur, les technologiques et la sûreté de l’approvisionnement énergétique.

Pour en savoir plus 👉 http://www.eib.org/projects/sectors/energy/index.htm

L’ADEME, agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, est un établissement public qui prône les actions dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. En plus de mettre à disposition son expertise, l’agence aide également au financement du projet afin d’accompagner l’entreprise dans sa démarche environnementale. Cependant, cette aide ne concerne pas tous les projets, des critères de sélection sont à prendre en compte. Pour poursuivre leur démarche responsable, les entreprises doivent penser à leur abonnement d’électricité afin qu’il corresponde au mieux à leur consommation. Ainsi vous pouvez vous renseigner sur les différentes offres possibles du fournisseur historique ici. De même, pour obtenir davantage d’informations sur le réseau électrique en général, vous pouvez vous rendre à la page suivante : www.agence-france-electricite.fr/

Pour plus d’informations 👉 http://www.ademe.fr/collectivites-secteur-public/collectivites-lademe-finance-projets/autres-financements

3. Obligations vertes

Une obligation verte est un titre de créance émis sur le marché par une entreprise ou une entité publique afin de financer des projets liés à l’environnement et s’inscrivant dans le cadre d’une transition énergétique – développement des énergies renouvelables, développement du réseau de transports à faible consommation, amélioration de l’efficacité énergétique, etc.

Le marché des obligations vertes a le vent en poupe. En achetant ces obligations, les investisseurs prêtent de l’argent à l’entreprise qui les rembourse avec intérêts après une certaine période.

Tout savoir sur les obligations vertes 👉 https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/obligations-vertes

4. Les plateformes de prêt

Les plateformes de prêt en ligne apparaissent comme une solution de financement complémentaire aux acteurs traditionnels. La transition énergétique et notamment les énergies renouvelables se prêtent à ce modèle car ce sont des sujets attrayants et engageants pour des épargnants souhaitant aujourd’hui donner du sens à leurs placements.

Leur modèle est simple : elles permettent aux PME d’emprunter directement auprès de prêteurs particuliers et professionnels. Le financement est très souvent beaucoup plus rapide et flexible que les financements traditionnels. Par ailleurs, ces plateformes mettent l’accent sur un processus d’emprunt dématérialisé et ultra simple car comme son nom l’indique, tout se passe en ligne.

Ils ont financé des énergies renouvelables sur la plateforme de prêt Lendix

Amadeite, filiale de l’entreprise Olmix Group, se consacre à la préparation et la production d’additifs naturels destinées à la nutrition, l’hygiène animale et à la nutrition des plantes.

Pour mettre en œuvre son projet global « HealthSea foodTech », Amadéite a structuré une ingénierie financière globale avec un financement de plus de 70 millions d’euros. Dans ce cadre, le groupe a emprunté 1 040 000 € sur Lendix pour financer une nouvelle ligne de production de produits panés issus de dindes élevées sans antibiotique grâce aux algues.

Plus de 1500 prêteurs ont participé au projet, qui a été financé en moins d’une semaine sur la plateforme.

Et maintenant ? Découvrez, vous aussi, comment concrétiser tous vos projets dans le domaine des énergies nouvelles.