lendix

devient

logo
En savoir plusContinuer sur october.eu

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site web. En continuant sur notre site, vous acceptez ces conditions. En savoir plus

Lendix Academy – Episode 4 : Les besoins de financement des PME

28 septembre 2017

Des besoins financiers bien ciblĂ©s 🎯

PrĂ©cĂ©demment sur Lendix : dans le dernier Ă©pisode, nous faisions le tour des business models les plus utilisĂ©s par les entreprises pour gagner de l’argent. De la vente directe Ă  la publicitĂ© en passant par la franchise, le choix du modĂšle pour gĂ©nĂ©rer du chiffre d’affaires dĂ©pend des ambitions de l’entreprise, de ce qu’elle vend, de ses clients mais aussi de ses propres ressources. Pourquoi font-elles appel au crĂ©dit ? Quels sont leurs besoins ? C’est le thĂšme d’aujourd’hui ! 🙃

Les PME Ă©voluent le plus souvent dans un marchĂ© concurrentiel oĂč elle doivent ĂȘtre capables de se transformer continuellement. Elles doivent pouvoir dĂ©velopper de nouveaux produits ou services, se rĂ©organiser pour ĂȘtre plus compĂ©titives, dĂ©velopper de nouveaux marchĂ©s ou encore faire face Ă  des tensions de trĂ©sorerie. En d’autres termes, les entreprises ont deux grands types de besoins de financement : fonds de roulements et investissements.

1. Besoins en fonds de roulement 🔄

Dans le cadre de ses activités courantes, une entreprise fait face à des décaissements (pour payer ses fournisseurs par exemple) et des encaissements (par exemple, ses ventes).

Les besoins en fonds de roulement = les dĂ©caissements – les encaissements

Si le rĂ©sultat de cette opĂ©ration est positif, cela veut dire que l’entreprise paye ses factures avant qu’elle ne reçoive le paiement de ses clients : elle doit donc couvrir ses besoins Ă  court terme en utilisant son propre argent ou en demandant un crĂ©dit.

2. Besoins d’investissements 💰

a/ Financement des actifs matĂ©riels đŸ–šïž : les machines de production, les locaux ou les meubles sont des actifs matĂ©riels de l’entreprise. Ce sont les Ă©lĂ©ments visibles et tangibles de l’entreprise.

b/ Financement des actifs immatĂ©riels đŸ‘» : la communication, l’équipe, la R&D ou la propriĂ©tĂ© intellectuelle sont des exemples d’actifs immatĂ©riels. Pour se dĂ©velopper, l’entreprise doit crĂ©er des campagnes de communication, recruter de nouveaux collaborateurs, acheter des brevets, etc. Bien qu’ils ne soient pas tangibles, ces actifs ont Ă©galement un coĂ»t et sont essentiels pour la rĂ©ussite de l’entreprise.

Les PME se financent en gĂ©nĂ©ral par emprunt bancaire 🏩. Le crĂ©dit est vu comme une solution de financement avantageuse en termes de coĂ»ts et de simplicitĂ© de mise en oeuvre. Pourtant, il n’est pas toujours facile pour les PME de trouver les fonds nĂ©cessaires auprĂšs des acteurs bancaires 😕 pour couvrir leurs besoins de financement.

En effet :

  • Les banques sont plus rĂ©glementĂ©es depuis la crise 🔍

Si dans le cas de la France, la croissance des crĂ©dit bancaires semble amorcĂ©e en 2016 (+ 4,9%), la situation n’est toujours pas au beau fixe en Espagne ou en Italie oĂč la dĂ©cĂ©lĂ©ration du crĂ©dit continue (- 0,6% et – 1,3% respectivement). Depuis la crise de 2008, une nouvelle rĂ©glementation bancaire, dite BĂąle II, a Ă©tĂ© mise en place pour Ă©viter les rĂ©actions en chaĂźne qui dĂ©stabiliseraient l’ensemble du systĂšme bancaire. DĂ©sormais, lorsqu’une banque prĂȘte Ă  une entreprise ou Ă  un particulier, le pourcentage d’argent qu’elle doit mettre de cĂŽtĂ© (en fonds propres) est plus Ă©levĂ© qu’auparavant afin de couvrir davantage les risques auxquels elle s’expose. ConcrĂštement, les banques doivent mettre plus de cĂŽtĂ© pour prĂȘter le mĂȘme montant ce qui limite donc leur capacitĂ© Ă  prĂȘter.

  • Les banques demandent des garanties 💍

Le financement de l’innovation, des actifs immatĂ©riels ou des besoins en fonds de roulement reprĂ©sente une incertitude pour les banques car les entreprises ne peuvent pas disposer de garanties, Ă  saisir en cas de non remboursement. Il y a deux raisons majeures pour lesquelles les banques rĂ©clament des garanties aux entreprises.

  • D’abord, pour se protĂ©ger du risque de dĂ©faut et avoir une compensation en cas de perte de capital; mais pas seulement.
  • Ces garanties sont Ă©galement nĂ©cessaires pour faciliter le refinancement des banques auprĂšs de la Banque Centrale EuropĂ©enne, c’est-Ă -dire pour obtenir des liquiditĂ©s, mais aussi pour diminuer ses besoins en capital (la valeur de la garantie sera dĂ©duite du capital total demandĂ© par le rĂ©gulateur).

 

  • Les banques utilisent le prĂȘt comme un produit d’appel 📱

À l’heure actuelle, le crĂ©dit n’est pas un produit trĂšs rentable pour une banque, qui peut mĂȘme perdre de l’argent en prĂȘtant. En effet, la baisse des taux d’intĂ©rĂȘt et la rĂ©glementation bancaire plus stricte mise en place depuis la crise de 2008 ont rĂ©duit de maniĂšre significative les bĂ©nĂ©fices de la banque sur le mĂ©tier du crĂ©dit. Cependant, le crĂ©dit sert souvent de produit d’appel pour les banques, leur permettant la crĂ©ation d’une relation avec l’entreprise. Une fois la relation crĂ©Ă©e, elles essaieront de l’Ă©tendre en offrant Ă  l’entreprise des produits annexes qui compenseront le coĂ»t du crĂ©dit bancaire.

Les PME sont encore principalement dĂ©pendantes du crĂ©dit bancaire pour financer leurs besoins en fonds de roulement, en investissements ou leur dĂ©veloppement. En revanche, le crĂ©dit bancaire, parce qu’il est accompagnĂ© de garanties et plus contraint, ne peut pas rĂ©pondre Ă  tous les besoins ni Ă  toutes les entreprises.

Nous verrons dans le prochain Ă©pisode quels sont les types de financements possibles selon le stade de dĂ©veloppement de l’entreprise.

Sources
http://www.bpifrance.fr/A-la-une/Dossiers/Quels-financements-pour-soutenir-la-croissance-des-PME-et-ETI-et-preparer-la-competitivite-de-demain/Des-besoins-de-financement-cibles-2-2
http://www.fbf.fr/fr/espace-presse/communiques/le-credit-bat-des-records-en-2016—les-banques-francaises-financent-l%27economie
www.chefdentreprise.com – « Pourquoi les PME font appel au financement par le crĂ©dit participatif ou crowdlending ? Une Ă©tude de cas type ! »

« retournez Ă  la liste des articles