logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Lendix, invitĂ© de L’Heure H sur BFM Business đŸ“ș

Suite Ă  l’annonce de l’ouverture de 2 nouveaux pays que sont l’Allemagne et les Pays-Bas, Olivier Goy, fondateur de la plateforme de prĂȘt Lendix, Ă©tait l’invitĂ© d’Hedwige Chevrillon dans L’Heure H sur BFM Business ce mardi 13 fĂ©vrier. 23 minutes dĂ©diĂ©es Ă  la naissance des fintechs, aux PME, Ă  leurs financements et Ă  l’expansion gĂ©ographique de Lendix. Retrouvez un verbatim de l’Ă©mission que vous pouvez dĂ©couvrir en intĂ©gralitĂ© ici

« Ce que Lendix fait est utile : lorsque des particuliers prĂȘtent aux projets et placent leur Ă©pargne, ils font une action concrĂšte, ils financent des entreprises, de l’emploi et permettent la croissance. » 

« Avoir Alain Ducasse Entreprise comme premier Emprunteur a servi Ă  tordre le cou Ă  l’idĂ©e prĂ©conçue qui laissait dire que seules les entreprises dĂ©sespĂ©rĂ©es faisaient appel aux plateformes de prĂȘt. »

« La banque a un gros point fort, elle prĂȘte aujourd’hui Ă  des taux trĂšs bas. Son point faible, c’est le poids de l’Histoire, le fait d’avoir des process de crĂ©dit anciens »

« La technologie nous fait faire d’Ă©normes gains de productivitĂ© et nous rend notamment capable de donner une dĂ©cision ferme en 48 heures, sans nĂ©gliger la qualitĂ©, mais en gagnant en rapiditĂ©. »

« Il faut trouver le bon rythme : un taux de croissance trÚs fort et un taux de défaut inférieur à 1%. »

« Lendix se dĂ©veloppe car elle rĂ©pond Ă  un besoin des PME qui n’est pas pleinement satisfait. »

« On a un problĂšme de poule et d’oeuf, classique des places de marchĂ© : il faut que l’on recrute Ă  la fois des PrĂȘteurs et des Emprunteurs. »

« La flat tax a un vrai effet sur l’investissement des PME. »

« On ne veut ni racheter, ni ĂȘtre rachetĂ©, Lendix sera une marque dans 10 ans. »

Voir l’Ă©mission sur BFM Business