logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

L’Erasmus de l’épargne #1 – Le prêt transfrontalier

 

Lendix est une plateforme européenne de prêt participatif active dans 3 pays (en France, en Espagne et en Italie). Récemment, 2 nouvelles implantations ont été annoncées en Allemagne et aux Pays-Bas. Nous serons donc présents dans 5 pays européens d’ici fin 2018.

 

Après avoir analysé nos données internes et sans vouloir entrer dans le biais des clichés, nous étions surpris de voir les différences des comportements d’investissement entre les Prêteurs de nationalité différente. Pour toujours plus de transparence et dans l’optique justement de perturber les préjugés que nous pouvons tous avoir, nous avons pensé que ces données pourraient vous aussi vous intéresser.

 

Rappel : la singularité de Lendix réside entre autre dans le fait que nos Prêteurs peuvent participer au financement de tous les projets, quel que soit le pays d’origine de l’entreprise, aux mêmes conditions et sans aucun frais supplémentaire. Un Prêteur italien vivant en Espagne peut prêter à un projet français sans aucun problème ! C’est ce qu’on appelle l’Europe de l’épargne, c’est-à-dire une communauté européenne de Prêteurs qui investit aujourd’hui directement dans les PME françaises, espagnoles, italiennes et demain néerlandaises et allemandes.

 

Pourquoi prêter à des projets de différents pays ? 

La diversification de votre Portefeuille est essentielle pour réduire le risque de perte en capital. Les principaux critères de diversification sont : la note du projet, la durée, le taux et les secteurs d’activité.
Les prêts aux projets basés en France, en Espagne et en Italie permettent de diversifier géographiquement votre Portefeuille et de réduire ainsi la dépendance économique ou la surpondération d’un seul pays. Ils sont un degré supplémentaire de diversification.
Maintenant que nous vous avons résumé ce qu’est l’Europe de l’épargne avec Lendix, jetons un oeil aux comportements d’investissement de nos Prêteurs.

 

Analyse culturelle

Les Prêteurs de différents pays ont-ils un comportement d’investissement particulier ? Le comportement d’un Prêteur français est-il vraiment différent de celui d’un Prêteur italien ? Les Prêteurs espagnols sont-ils prêts à prendre plus de risques que les autres ? Découvrez-le avec cette analyse culturelle.

 

Avec plus de 11.000 Prêteurs actifs, ont été financés depuis la création de Lendix (au 28/02/18):
  • 332 projets français,
  • 25 projets espagnols,
  • 26 projets italiens.

 

Nos Prêteurs actifs sont originaires de différents pays :
  • France : 9.362 Prêteurs,
  • Italie : 322 Prêteurs,
  • Espagne : 501 Prêteurs,
  • International : 1.082 Prêteurs.

 

PS : chez Lendix, un Prêteur est considéré comme actif lorsqu’il a prêté à au moins un projet.

 

Quel est le projet idéal pour nos différents types de prêteurs?

Bon à savoir : le montant moyen investi par nos prêteurs par projet est de 123€.
Prêteurs français
Prêteurs espagnols
Prêteurs italiens
Les Prêteurs français sont plus attirés par les projets notés A avec une durée de remboursement comprise entre 36 et 48 mois.
Les Prêteurs espagnols, eux, ont peu le goût du risque et ont tendance à prêter aux projets notés A et A+. Cependant ils n’ont pas peur des remboursements sur le long-terme (48 à 60 mois)
Ces derniers semblent plus enclins à prendre des risques en favorisant des projets de catégorie B, même s’ils préfèrent les projets à plus court terme (0-24 mois).

 

En synthèse

En général, nos Prêteurs ont tendance à investir 11 % de plus dans les projets notés A, A+ et B+ que dans les projets B et C.
La durée a un faible impact en terme de montants investis. Les Prêteurs seront plus sensibles à la durée s’il s’agit de petits projets* (inférieurs ou égaux à 100.000€): pour ce type de projets, ils investissent 32 % de plus à long terme qu’à court terme.

 

“Dis-moi comment tu prêtes, je te dirai qui tu es”

En moyenne, les Prêteurs ont tendance à investir davantage dans leur pays d’origine (12% de plus). Cela peut s’expliquer par une meilleure connaissance de l’économie et du contexte local. Néanmoins, de la même manière que le projet Erasmus a changé les mentalités, les Prêteurs ont commencé à penser que l’Europe pouvait stimuler leur épargne.
Ne manquez pas le prochain épisode de l’Erasmus de l’épargne où nous chercherons à comprendre à quelles exigences Lendix répond dans les différents pays pour rendre le prêt transfrontalier possible.

Comment prêter aux projets de différents pays?

De la même façon que lorsque vous prêtez à des projets de votre propre pays ! Il vous suffit de choisir le montant que vous souhaitez prêter et de souscrire au contrat avec le code de sécurité que vous recevez par SMS. Il n’ y a pas aucuns frais supplémentaires et vous recevrez vos remboursements à partir du mois suivant. Même l’imposition reste la même, car elle dépend de la résidence fiscale du Prêteur (et non du pays d’origine du projet). 
Il existe cependant une différence sur le plan fiscal : en France, il est possible, dans une certaine mesure, de déduire les pertes des gains sur projets, ce qui n’est pas encore possible en Espagne et ni en Italie. En savoir plus