october

Les talents d’October : Marie et Eugenio

Qui sont les talents d’October ?

Nous continuons notre série « Les talents d’October » avec deux nouveaux portraits : Marie Tricot, notre Institutional Investors Relationship Manager, et Eugenio Brambilla, Chief Risk Officer.


marie tricot

Marie Tricot, Institutional Investor Relations Manager

Quelle est votre mission chez October ?

Je suis responsable de l’équipe des Relations Investisseurs Institutionnels. L’équipe est constituée de quatre personnes en charge de la communauté d’investisseurs institutionnels October. Ces derniers prêtent aux PME européennes via les fonds d’investissement October. Les fonds sont gérés en interne par l’équipe qui supervise tous les aspects des relations investisseurs, de la collecte des fonds à la gestion des fonds.

Que faisiez-vous avant de rejoindre October ?

J’ai commencé à travailler à Londres avant de partir à New York où j’ai travaillé pendant huit ans en banque d’investissement. Je suis ensuite revenue en Europe et j’ai rejoint October en juillet 2019. Mes expériences précédentes me permettent d’apprendre et de m’adapter rapidement ce qui est essentiel pour être un interlocuteur de confiance auprès de notre communauté d’investisseurs.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre poste ?

J’aime faire partie de cette incroyable équipe internationale et m’épanouir en tant qu’ambassadrice d’October au travers d’échanges riches et transparents avec notre communauté d’investisseurs et de partenaires. Nous bénéficions de la confiance renouvelée d’une communauté solide et l’équipe fait de son mieux pour répondre à leurs attentes, voire les dépasser. Nous nous engageons sans relâche pour apprendre et nous améliorer.

Quelles sont les trois qualités nécessaires à votre poste ?

  • D’excellentes compétences en matière de communication et de relations interpersonnelles pour pouvoir dialoguer avec toutes les parties prenantes.
  • Du cran et de la concentration pour aborder des sujets complexes et concevoir des solutions de manière proactive.
  • De la curiosité pour continuer à développer ses connaissances sur October et le secteur notamment.

Qu’est-ce que la diversité et l’inclusion vous évoque ?

La diversité et l’inclusion sont essentielles à la tenue de débats ouverts et constructifs menant aux meilleures décisions. Cela ne fonctionne que lorsque les dirigeants montrent la voie par l’exemplarité et une culture forte qui accueille des personnes d’horizons différents et crée un environnement où chacun a une chance de révéler son potentiel. C’est important pour moi, tant sur le plan professionnel que dans ma vie personnelle. J’ai récemment rejoint un programme de mentorat grâce auquel j’espère pouvoir apprendre et transmettre ce que j’ai pu expérimenter tout au long de ma carrière.

Quel a été votre premier point de contact avec le monde du digital ?

J’ai effectué mon premier stage en marketing digital chez PriceMinister, un site de commerce électronique français, où j’ai beaucoup appris.

Comment pensez-vous que la technologie impactera votre secteur dans les prochaines années ?

La technologie va fortement impacter la façon dont nous faisons beaucoup de choses et nous obligera à adapter nos infrastructures et à mettre en place des règles et des contrôles appropriés. Dans le secteur financier, d’énormes progrès ont été réalisés ces dernières années. Il reste encore beaucoup à faire pour automatiser, faciliter et sécuriser les processus. Cela devrait conduire à une expérience simplifiée et fluide pour les clients. Avec October Connect, notre technologie de néolending mise à la disposition des acteurs financiers, nous contribuons à accélérer ce processus en tirant parti de notre propre technologie en ligne avec notre mission première, celle d’accompagner la croissance des entreprises en simplifiant et en démocratisant leur financement.

Quel type de travail feriez-vous si vous n’étiez pas dans la Fintech ?

Neuroscientifique. Je trouve fascinant de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau, sa capacité à se reprogrammer et son impact sur notre comportement et nos fonctions cognitives. On ne peut qu’être étonné quand on est témoin de la rapidité d’apprentissage d’un enfant dans ses premières années et de la façon dont les êtres humains peuvent (décider de) continuer à apprendre toute leur vie !

Que faites-vous de votre temps libre ?

J’aime passer du temps avec mes amis et ma famille, idéalement en faisant de la randonnée, du ski ou de la voile. J’aime aussi voyager. Les options sont plus limitées ces temps-ci mais je continue à découvrir de beaux itinéraires en courant ou en faisant du vélo dans Paris. J’ai commencé à pratiquer le yoga il y a quelque temps et j’ai récemment complété ma pratique par la méditation. Cela m’aide à garder l’équilibre sain en ces temps agités !

 


Eugenio Brambilla

 

Eugenio Brambilla, Chief Risk Officer

 

Quelle est votre mission chez October ?

Je suis le Chief Risk Officer, je coordonne nos Credit Officers locaux.

Ma mission consiste à gérer tous les sujets liés au risque chez October, de la souscription au suivi des performances du portefeuille. En tant qu’entreprise technologique, notre objectif est de tirer parti de nos données et de notre technologie pour développer notre capacité de crédit, en contrôlant systématiquement tous les paramètres lié au risque.

Que faisiez-vous avant de rejoindre October ?

J’étais CRO (Credit Risk Officer) pour la division italienne de GE Capital, spécialisée dans le financement des PME.

J’ai passé la majeure partie de ma carrière professionnelle dans des institutions financières internationales, principalement axées sur les activités liées au risque, comme l’étude du crédit, la gestion de portefeuille et le risque opérationnel.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre poste ?

Ce que j’aime le plus, c’est travailler avec les gens. Je suis convaincu qu’une entreprise doit savoir tirer parti des idées de tous ses collaborateurs et utiliser au mieux les différentes compétences et capacités. C’est ce que j’aime le plus chez October.

Quelles sont les trois qualités nécessaires à votre poste ?

  • Être curieux et avoir une bonne compréhension du fonctionnement de l’entreprise et du marché. Il faut s’intéresser à l’origination, aux processus de crédit, au suivi des opérations, au remboursement et recouvrement, aux systèmes et à la data.
  • Être un bon communicant, car au sein de l’entreprise, chacun doit être conscient de l’impact de ses activités quotidiennes.
  • Être capable d’écouter et de collaborer, les meilleures idées naissent de la discussion et du partage.

Qu’est-ce que la diversité et l’inclusion vous évoque ?

Pour moi la diversité et l’inclusion, c’est grandir ensemble, tant au niveau personnel que professionnel. Elles renforcent la compréhension mutuelle, l’engagement et apportent de l’énergie.

Quel a été votre premier point de contact avec le monde du digital ?

En 2004, chez GE, nous avons développé un processus entièrement automatisé à destination des PME. Il nous a permis d’approuver un petit prêt en 20 secondes et d’envoyer directement le contrat au client par courrier. À cette occasion, j’ai découvert pour la première fois le xml. Ce produit était tout nouveau, il a rencontré un grand succès… et pour moi, ce fut clairement la preuve que la technologie allait profondément changer le secteur financier.

Comment pensez-vous que la technologie impactera votre secteur dans les prochaines années ?

Cela fait seulement quelques années que le secteur financier a commencé à considérer la technologie comme un véritable moteur du changement. Celle-ci contribue au développement d’un produit plus performant et transparent tout en s’assurant une constance dans l’activité pour toutes les parties prenantes.

Quel type de travail feriez-vous si vous n’étiez pas dans la Fintech ?

J’ai toujours aimé les travaux manuels, en particulier le travail du bois. Peut-être à envisager pour l’avenir ?

Que faites-vous de votre temps libre ?

Ce qui me manque le plus dans l’environnement actuel, ce sont les voyages. Autrement, j’aime faire du sport en plein air, comme le ski de randonnée en hiver et le vélo pendant les saisons chaudes.