logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

L’investissement dans les Fintech européennes au S1 2017

Le rapport du cabinet de conseil KPMG International intitulé “The Pulse of Fintech Q2 2017” analyse les derniers investissements des fonds de Venture Capital (capital risque) et de Corporate Venture (fonds de capital risque des industriels), au niveau mondial et régional dans le secteur de la Fintech, cette nouvelle industrie qui met la technologie au service de l’amélioration des activités financières.

Quatre points clefs à retenir concernant la situation en Europe :

 

1) L’investissement dans les Fintech européennes maintient son niveau élevé

 

Malgré une légère baisse du nombre de transactions clôturées au deuxième trimestre 2017, la Fintech demeure une industrie dynamique qui attire les investisseurs.

Après de bons résultats au premier trimestre, les investissements de type capital risque dans les Fintech européennes ont diminué au deuxième trimestre, en restant néanmoins à des niveaux plus élevés que prévu. Les investissements européens des VC sont restés solides, tandis que les investissements des Corporate Venture continuent de croître.

On remarque une tendance globale depuis le début de l’année 2017 avec un changement d’orientation des transactions vers des entreprises plus matures et dont le business model est éprouvé.

2) La montée en puissance des Fintech Business-to-Business (B2B)

Si, depuis leur création, les investissement se concentraient sur les Fintech orientées utilisateurs ou B2C (le paiement en ligne par exemple), il semble que la nouvelle tendance est aux Fintech B2B (service financier aux entreprises). Pourquoi ? Les banques et les assureurs recherchent de plus en plus des services pour améliorer l’efficacité de leur front-office en mettant en place des chatbots (logiciels d’intelligence artificielle capables de maintenir une conversation avec les clients) par exemple, et de leur back-office.

3) La mise en oeuvre de la DSP2 en 2018 (Nouvelle Directive Européenne sur les Services de Paiements) fait progresser les opérations de Fintech

Décidée par la Commission européenne, la nouvelle directive sur les services de paiement (DSP2) vise à accroître la concurrence, l’innovation et l’efficacité dans le secteur des services de paiement. Ainsi, la DSP2 exigera des banques qu’elles donnent à des tiers l’accès aux comptes bancaires de leurs clients (avec leur autorisation) pour effectuer des paiements en leur nom par le biais d’APIs (Application Programming Interfaces). À l’approche de la date de mise en œuvre du DSP2 (2018) et de l’ouverture des bases de données des banques, les investissements dans les Fintech dédiées à la création d’outils d’analyse des données bancaires et en particulier à l’analyse des habitudes de consommation, augmentent.

4) La top 10 des transactions de deuxième trimestre 2017

Parmi les 10 premiers investissements, le paiement reste le secteur numéro 1 avec 3 levées de fonds suivi des plateformes de prêt avec 2 transactions.

Découvrez le rapport complet de KPMG ici.

Retrouvez ici notre article sur le rapport KPMG « The Pulse of Fintech Q2 2016».