logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Fait N°1 : La France, N°5 en Europe pour l’investissement Fintech

Pasted image at 2016_03_02 03_09 PM

Le 24 février dernier, l’organisme indépendant Innovate Finance a publié son étude annuelle sur l’investissement Fintech dans le monde et en Europe pour l’année 2015.

L’occasion de faire le point sur les dernières tendances et la place de la France dans ce secteur en plein développement.

2015, l’investissement Fintech porté par les plateformes de prêt 

2015 a été une année record en termes d’investissement dans les sociétés souhaitant révolutionner le secteur de la finance grâce aux technologies digitales. En France, ce sont 71 millions de dollars d’investissement pour 13 opérations qui ont été référencées par Innovate Finance. Parmi ces tours d’investissement, Prêt d’Union, la plateforme de crédit pour les particuliers s’est taillée la part du lion avec 31 millions de dollars.

Le Peer-to-Peer, activité dans laquelle s’inscrit notamment les plateformes de prêt aux particuliers ou aux entreprises, comme c’est le cas pour Lendix, sont effectivement l’une des tendances lourdes de cette année 2015. Elles représentent la majorité des investissements en France et 22% du total au Royaume-Uni.

Autres activités ayant le vent en poupe côté investisseurs, les plateformes de change et les banques alternatives en ligne telle que Atom Bank avec 125 milllions d’investissement reçus en novembre 2015 en Angleterre.

La France, 5ème en Europe et loin derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne

La comparaison s’arrête malheureusement là car la différence d’ordre de grandeurs entre la France et les deux leaders européens de la Fintech, Royaume-Uni et Allemagne, est abyssal.

Selon Innovate Finance, ce sont 900 millions de dollars qui se sont investis dans 72 sociétés Fintech au Royaume-Uni ; alors qu’en Allemagne, 20 sociétés ont concentré plus de 820 millions de dollars d’investissement. Un facteur de plus de 1 à 10 entre chacun de ces pays et la France.

La France s’attribue donc la 5ème place au classement européen en 2015 derrière ces deux géants du secteur et après des pays de tailles plus modestes tels que la Suède (104 millions de dollars) et l’Irlande (96 millions).

 

L’année 2016 démarre sur une bonne dynamique avec déjà une demi douzaine de levées de fonds en France pour un montant supérieur à 10 millions d’euros. Tendance à confirmer, espérons-le, dans les mois à venir !

 

A propos de cet article : Innovate Finance est une organisation indépendante à but non lucratif, au service du développement des activités Fintech. http://innovatefinance.com