logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

october

October fait appel au vote des prêteurs pour soutenir les entreprises

October suit de près l’impact économique du Covid-19 sur les entreprises européennes. Nous sommes en contact quotidien avec nos emprunteurs et nous rencontrons généralement 2 types de cas :

1 – Les emprunteurs qui anticipent un ralentissement économique avec une réduction des commandes des clients et de futures difficultés financières.

2 – Les emprunteurs qui, à cause de la crise du Covid-19, sont déjà confrontés à des difficultés financières. Leur trésorerie n’est plus stable, en particulier dans les secteurs exposés tels que la restauration, l’hôtellerie, le commerce de détail etc. Mais l’impact ne se limite plus à ces secteurs d’activité. Les tensions sur la trésorerie sont une conséquence directe des mesures prises pour restreindre, voire arrêter les transports, fermer les restaurants et toute activité de vente au détail alors que ces entreprises doivent encore payer certains frais fixes (salaires de leurs employés, les loyers, leurs fournisseurs, etc.).

Notre proposition : un gel des remboursements en capital, pour tous les emprunteurs, pendant 3 mois

October voudrait aller plus loin en appliquant un gel automatique des remboursements de capital de tous les emprunteurs dans tous nos pays pendant 3 mois. Cela signifie que les prêteurs particuliers, les prêteurs institutionnels et la direction d’October (en tant que prêteurs dans les Fonds) recevront uniquement les intérêts, pour une période de 3 mois (avril, mai et juin 2020). Cela signifie également qu’October ne prélèvera pas de frais de gestion mensuels pendant cette période de trois mois. Cette mesure pourra être renouvelée si nécessaire.

Pourquoi la direction d’October propose-t-elle une mesure de rééchelonnement de 3 mois renouvelable?

– Nous pensons que c’est dans l’intérêt de tous : notre meilleure chance de récupérer notre investissement est que les entreprises survivent à cette crise. Pour cela, la protection et la préservation de leur trésorerie sont essentielles.

– Il n’y a qu’une seule façon de sortir de cette crise : ensemble. Nous sommes une société européenne née de la crise de 2008 et notre mission est de donner aux entreprises les moyens de grandir en simplifiant leur financement. Nous voulons aider nos emprunteurs à préserver l’emploi et à se redresser.

– Trois mois est la période que nous proposons aujourd’hui comme décision à court terme. Elle pourrait être renouvelée si nécessaire, personne ne sachant combien de temps cette crise va durer. Dans ce cas la décision sera soumise à un nouveau vote des prêteurs, comme celui que nous organisons aujourd’hui.

Nous avons également décidé de ne pas prélever nos frais mensuels pendant cette période de 3 mois.

Comment October va-t-elle appliquer ce gel automatique des 3 mois de remboursement en capital ?

Pour prendre cette mesure de soutien envers nos emprunteurs, nous avons besoin de l’approbation de nos différents types de prêteurs :

– Les prêteurs institutionnels, regroupés dans les Fonds October, gèlent les remboursements de capital pendant 3 mois. Les Fonds October représentent un investissement de 319 millions d’euros à ce jour.

– Le management d’October prête automatiquement et systématiquement aux côtés des prêteurs particuliers à tous les projets de la plateforme par le biais des Fonds October. À ce jour, nous avons investi plus de 12 millions d’euros dans les Fonds October pour aligner nos intérêts sur les vôtres. Nous avons accepté de geler les remboursements en capital pendant 3 mois.

– Vous êtes l’un des 21.000 prêteurs particuliers de la plateforme. Aujourd’hui, nous vous demandons de voter OUI ou NON à cette question : acceptez-vous de geler les remboursements en capital de tous vos emprunteurs October pour une période de 3 mois (avril, mai et juin 2020) ? Nombreux sont ceux d’entre vous qui nous ont déjà demandé « comment est-ce que je peux soutenir les PME européennes durant cette crise extraordinaire depuis chez moi ? « .

Quelles sont les conditions de ce gel de 3 mois de remboursement en capital ?

– Le gel du remboursement en capital sera actif pour les mois d’avril, mai et juin 2020.

– Pour les 3 mois à venir, les emprunteurs ne rembourseront que les intérêts, pas le capital.

– L’échéance du prêt sera donc prolongée de 3 mois.

– Aucun frais mensuel ne sera facturé pendant les trois prochains mois.

– Ce soutien pourrait être prolongé si la situation n’évolue pas positivement.

Pourquoi étendre cette mesure à tous les emprunteurs, et pas seulement à ceux qui le demandent/en ont vraiment besoin ?

Tout d’abord, dans cette situation, presque toutes les entreprises sont confrontées à un arrêt soudain et presque total de leurs revenus. Même celles qui ne sont pas déjà confrontées à un manque de liquidités rencontreront certainement des conditions commerciales difficiles rapidement. Nous sommes face à un choc à la fois de l’offre et de la demande comme le monde en a rarement connu

Deuxièmement, nous avons constaté ces derniers jours que les entreprises qui demandent une suspension des remboursements ne sont pas nécessairement celles qui ont le plus faible coussin financier ou qui appartiennent au secteur les plus exposés : ce sont celles qui sont les mieux préparées. Pour les petites entreprises, la lutte pour la survie est telle qu’elles n’ont pas encore considéré leur prochaine échéance financière dans la longue liste des choses urgentes à faire. Nous pensons qu’être proactif dans la résolution de leurs problèmes est un impératif.

Nous appliquerons le gel de trois mois sur le remboursement en capital si la majorité de nos prêteurs votent OUI (en montant prêté).

October est pleinement opérationnel dans tous nos pays. Nous sommes 100% digital de par notre conception et pouvons donc fonctionner à distance sans aucun problème. Nous restons ouverts et évaluons toutes les demandes entrantes en fonction du risque de crédit, comme nous le faisions auparavant. Nous prenons en compte l’impact potentiel que la situation actuelle pourrait avoir sur certaines industries, mais nous décidons du risque au cas par cas.