logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Olivier Goy, fondateur de Lendix, revient sur l’affaire Lending Club sur BFM Business

Capture d’écran 2016-05-20 à 15.15.38 (2)

Nicolas Lesur, fondateur d’Unilend, Olivier Goy, fondateur de Lendix et Pascal Samama, journaliste BFM Business, étaient les invités de Sébastien Couasnon ce mercredi 18 mai dans l’émission Tech & Co.

Ce fut l’occasion de revenir sur l’affaire Lending Club, leader mondial du financement participatif, qui a bousculé le secteur du prêt la semaine dernière. Après la mise à jour de pratiques non conformes et la démission de son fondateur et PDG, le français Renaud Laplanche, une enquête a été ouverte.

 

L’affaire Lending Club
« C’était un emblème dans le secteur du prêt et dans la fintech de manière générale. L’émotion est double car le fondateur est français et largement médiatisé en France. C’est clairement un des français les plus connus de la Silicon Valley, il a fait beaucoup pour le secteur. »
« On y voit un peu plus clair depuis quelques jours et malheureusement ce n’est pas une bonne nouvelle pour lui mais plutôt une bonne nouvelle pour nous. On est dans un cas de fraude donc cela préserve le secteur. »
« Cela aurait pu arriver dans n’importe quel secteur mais c’est d’autant plus sensible dans un secteur où la confiance est fondamentale. »

 

Conséquences de cette affaire
« En France, on met vraiment la régulation au centre du jeu. Le fait qu’il n’y ait pas eu de création de plateformes avant que la réglementation existe montre aux yeux de tous que c’est un élément important. Cependant, on sait tous que ce n’est pas parce qu’il y a une réglementation qu’il n’y aura pas de fraude. »
« Le secteur bancaire en est la preuve, il est extrêmement réglementé et pourtant on a vu, il n’y a pas si longtemps, les banques faire des fraudes massives et aucun CEO démissionner… »
« Chose assez surprenante aux Etats-Unis, le secteur existe depuis 10 ans et cela fait à peine 1 mois que les principales plateformes se sont réunies pour créer une association pour discuter de ces sujets réglementaires. »
« Notre secteur s’est créé sur une base qui est la transparence, élément qui nous aide à instaurer la confiance. Aujourd’hui sur fr.october.eu vous pouvez télécharger un fichier avec la liste intégrale de tous les prêts réalisés. Si on commence à mentir sur ces chiffres on va briser la confiance et donc perdre nos clients. Et c’est ce qui risque d’arriver à Lending Club. »

 

Voir l’émission en intégralité