logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

prĂȘteurs

Qui sont vos pairs italiens 🇼đŸ‡č ?

8 novembre 2019

Depuis sa crĂ©ation en mai 2017 Ă  aujourd’hui, October Italia a permis le financement de 108 projets pour un montant total de 59 millions d’euros. À partir d’un Ă©chantillon des 3.200 prĂȘteurs italiens nous avons dressĂ© le profil type d’un prĂȘteur italien October.

« Le succĂšs des plateformes de prĂȘt rĂ©side dans leur capacitĂ© Ă  relier directement l’offre et la demande de crĂ©dit. Au niveau europĂ©en, 19.000 prĂȘteurs sont actuellement actifs sur notre plateforme (+20% par rapport Ă  fin 2018). L’amĂ©lioration constante de l’expĂ©rience client, combinĂ©e Ă  la capacitĂ© d’attirer des entreprises de qualitĂ©, est un Ă©lĂ©ment clĂ© pour la diffusion de cette nouvelle classe d’actifs » – Sergio Zocchi, CEO October Italia

Le prĂȘteur type : un homme entre 36 et 45 ans rĂ©sidant en Lombardie

Les hommes reprĂ©sentent prĂšs de 90 % des prĂȘteurs October et ont pour la plupart entre 36 et 45 ans (35 %). Les tranches d’ñge 26-35 ans et 46-55 ans reprĂ©sentent respectivement 25% des prĂȘteurs. Les prĂȘteurs October ont deux fois plus de chance d’avoir entre 18 et 34 ans que plus de 55 ans. Il n’est pas surprenant qu’une gĂ©nĂ©ration qui a grandi pendant la crise financiĂšre se mĂ©fie maintenant des banques. C’est une gĂ©nĂ©ration qui, comme l’a montrĂ© une Ă©tude de marchĂ© rĂ©alisĂ©e en 2017 par Scratch (la sociĂ©tĂ© de conseil crĂ©atif de Viacom qui a interviewĂ© plus de 10.000 “millennials” aux Etats-Unis), estime qu’Ă  l’avenir elle n’aura plus besoin d’institution bancaire et que les services financiers innovants proposĂ©s par des sociĂ©tĂ©s comme Amazon, Google, Apple ou Paypal prĂ©vaudront.

Environ la moitiĂ© des prĂȘteurs October font partie de la catĂ©gorie socio-professionnelle EmployĂ©s. Le reste est principalement composĂ© de professions intermĂ©diaires ou libĂ©rales. En moyenne, la moitiĂ© des prĂȘteurs a des enfants. 44% dĂ©clarent un revenu net annuel jusqu’Ă  28.000€ et 35% entre 28.000€ et 55.000€. Enfin 20% dĂ©clarent un revenu supĂ©rieur Ă  55.000€.

Avec un portefeuille diversifié !

Si la majoritĂ© des investisseurs du financement participatif en capital (crowdequity en anglais) investit dans un seul projet, comme en tĂ©moigne le 4Ăšme rapport italien sur l’investissement participatif de l’Ă©cole Politecnico Milano, le prĂȘteur type October prĂȘte Ă  50 entreprises en moyenne pour un montant de 90€ et donc un total investi de 5.000€. En moyenne, il prĂȘte 30 % de plus Ă  des projets notĂ©s A. Il a donc compris que la stratĂ©gie la plus efficace pour minimiser le risque de perte en capital est de diversifier son portefeuille, rĂ©duisant ainsi l’impact des dĂ©fauts sur le taux de rendement interne. La notation d’un projet, le taux d’intĂ©rĂȘt, la durĂ©e et le secteur d’activitĂ© de l’entreprise entrent dans la stratĂ©gie de diversification des prĂȘteurs. En outre, la diversification gĂ©ographique du portefeuille permet rĂ©duire la dĂ©pendance Ă  l’Ă©conomie nationale. Le prĂȘteur October finance non seulement des entreprises italiennes, mais françaises, espagnoles et nĂ©erlandaises.

Alors que la Lombardie est la rĂ©gion qui concentre le plus de prĂȘteurs, la VĂ©nĂ©tie et le Latium ont le portefeuille moyen le plus Ă©levĂ©. Le PiĂ©mont, elle, est la rĂ©gion oĂč le nombre de prĂȘts est le plus Ă©levĂ©. Le nombre record de prĂȘts appartient Ă  V., 43 ans, un prĂȘteur piĂ©montais qui dĂ©tient un portefeuille de 349 projets !

Le prĂȘteur italien type est curieux et fait confiance Ă  Internet pour poursuivre son objectif : diversifier son patrimoine. 60% des prĂȘteurs ont connu October grĂące aux forums et aux sites web, tandis que pour 20% d’entre eux, le bouche Ă  oreille a Ă©tĂ© dĂ©cisif.

Dans un contexte de taux d’intĂ©rĂȘt faible et donc de rendements faibles, nombreux sont les particuliers Ă  la recherche de meilleures opportunitĂ©s. 68 % des prĂȘteurs October affirment avoir investi leurs Ă©conomies dans des fonds communs de placement (FCP) et des ETF (placement cherchant Ă  rĂ©pliquer la performance d’un indice boursier comme le CAC 40 par exemple) et 51 % d’entre eux dĂ©tiennent des actions.

Ce n’est pas seulement la recherche d’un meilleur rendement qui explique la raison pour laquelle les prĂȘteurs se tournent vers October. Ils ont aussi la nĂ©cessitĂ© de diversifier leurs investissements et la façon dont ils impactent l’Ă©conomie rĂ©elle. Vient ensuite la curiositĂ© pour une classe d’actifs Ă©mergente comme les prĂȘts entre particuliers qui, selon une Ă©tude commandĂ©e par Connection Capital, attire l’attention des High Net Worth Individuals (HNWI). 25 % des individus qui ont un patrimoine personnel d’au moins 1 million d’euros investissent un cinquiĂšme de leurs ressources dans des instruments financiers alternatifs, adoptant ainsi des stratĂ©gies d’investissement qui contrairement Ă  la gestion de portefeuille traditionnelle, n’est pas directement liĂ©e aux tendances du marchĂ©.