lendix

devient

logo
En savoir plusContinuer sur october.eu

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site web. En continuant sur notre site, vous acceptez ces conditions. En savoir plus

Qui sont vos pairs italiens 🇼đŸ‡č ?

8 novembre 2019

Depuis sa crĂ©ation en mai 2017 Ă  aujourd’hui, October Italia a permis le financement de 108 projets pour un montant total de 59 millions d’euros. À partir d’un Ă©chantillon des 3.200 prĂȘteurs italiens nous avons dressĂ© le profil type d’un prĂȘteur italien October.

« Le succĂšs des plateformes de prĂȘt rĂ©side dans leur capacitĂ© Ă  relier directement l’offre et la demande de crĂ©dit. Au niveau europĂ©en, 19.000 prĂȘteurs sont actuellement actifs sur notre plateforme (+20% par rapport Ă  fin 2018). L’amĂ©lioration constante de l’expĂ©rience client, combinĂ©e Ă  la capacitĂ© d’attirer des entreprises de qualitĂ©, est un Ă©lĂ©ment clĂ© pour la diffusion de cette nouvelle classe d’actifs » – Sergio Zocchi, CEO October Italia

Le prĂȘteur type : un homme entre 36 et 45 ans rĂ©sidant en Lombardie

Les hommes reprĂ©sentent prĂšs de 90 % des prĂȘteurs October et ont pour la plupart entre 36 et 45 ans (35 %). Les tranches d’ñge 26-35 ans et 46-55 ans reprĂ©sentent respectivement 25% des prĂȘteurs. Les prĂȘteurs October ont deux fois plus de chance d’avoir entre 18 et 34 ans que plus de 55 ans. Il n’est pas surprenant qu’une gĂ©nĂ©ration qui a grandi pendant la crise financiĂšre se mĂ©fie maintenant des banques. C’est une gĂ©nĂ©ration qui, comme l’a montrĂ© une Ă©tude de marchĂ© rĂ©alisĂ©e en 2017 par Scratch (la sociĂ©tĂ© de conseil crĂ©atif de Viacom qui a interviewĂ© plus de 10.000 “millennials” aux Etats-Unis), estime qu’Ă  l’avenir elle n’aura plus besoin d’institution bancaire et que les services financiers innovants proposĂ©s par des sociĂ©tĂ©s comme Amazon, Google, Apple ou Paypal prĂ©vaudront.

Environ la moitiĂ© des prĂȘteurs October font partie de la catĂ©gorie socio-professionnelle EmployĂ©s. Le reste est principalement composĂ© de professions intermĂ©diaires ou libĂ©rales. En moyenne, la moitiĂ© des prĂȘteurs a des enfants. 44% dĂ©clarent un revenu net annuel jusqu’Ă  28.000€ et 35% entre 28.000€ et 55.000€. Enfin 20% dĂ©clarent un revenu supĂ©rieur Ă  55.000€.

Avec un portefeuille diversifié !

Si la majoritĂ© des investisseurs du financement participatif en capital (crowdequity en anglais) investit dans un seul projet, comme en tĂ©moigne le 4Ăšme rapport italien sur l’investissement participatif de l’Ă©cole Politecnico Milano, le prĂȘteur type October prĂȘte Ă  50 entreprises en moyenne pour un montant de 90€ et donc un total investi de 5.000€. En moyenne, il prĂȘte 30 % de plus Ă  des projets notĂ©s A. Il a donc compris que la stratĂ©gie la plus efficace pour minimiser le risque de perte en capital est de diversifier son portefeuille, rĂ©duisant ainsi l’impact des dĂ©fauts sur le taux de rendement interne. La notation d’un projet, le taux d’intĂ©rĂȘt, la durĂ©e et le secteur d’activitĂ© de l’entreprise entrent dans la stratĂ©gie de diversification des prĂȘteurs. En outre, la diversification gĂ©ographique du portefeuille permet rĂ©duire la dĂ©pendance Ă  l’Ă©conomie nationale. Le prĂȘteur October finance non seulement des entreprises italiennes, mais françaises, espagnoles et nĂ©erlandaises.

Alors que la Lombardie est la rĂ©gion qui concentre le plus de prĂȘteurs, la VĂ©nĂ©tie et le Latium ont le portefeuille moyen le plus Ă©levĂ©. Le PiĂ©mont, elle, est la rĂ©gion oĂč le nombre de prĂȘts est le plus Ă©levĂ©. Le nombre record de prĂȘts appartient Ă  V., 43 ans, un prĂȘteur piĂ©montais qui dĂ©tient un portefeuille de 349 projets !

Le prĂȘteur italien type est curieux et fait confiance Ă  Internet pour poursuivre son objectif : diversifier son patrimoine. 60% des prĂȘteurs ont connu October grĂące aux forums et aux sites web, tandis que pour 20% d’entre eux, le bouche Ă  oreille a Ă©tĂ© dĂ©cisif.

Dans un contexte de taux d’intĂ©rĂȘt faible et donc de rendements faibles, nombreux sont les particuliers Ă  la recherche de meilleures opportunitĂ©s. 68 % des prĂȘteurs October affirment avoir investi leurs Ă©conomies dans des fonds communs de placement (FCP) et des ETF (placement cherchant Ă  rĂ©pliquer la performance d’un indice boursier comme le CAC 40 par exemple) et 51 % d’entre eux dĂ©tiennent des actions.

Ce n’est pas seulement la recherche d’un meilleur rendement qui explique la raison pour laquelle les prĂȘteurs se tournent vers October. Ils ont aussi la nĂ©cessitĂ© de diversifier leurs investissements et la façon dont ils impactent l’Ă©conomie rĂ©elle. Vient ensuite la curiositĂ© pour une classe d’actifs Ă©mergente comme les prĂȘts entre particuliers qui, selon une Ă©tude commandĂ©e par Connection Capital, attire l’attention des High Net Worth Individuals (HNWI). 25 % des individus qui ont un patrimoine personnel d’au moins 1 million d’euros investissent un cinquiĂšme de leurs ressources dans des instruments financiers alternatifs, adoptant ainsi des stratĂ©gies d’investissement qui contrairement Ă  la gestion de portefeuille traditionnelle, n’est pas directement liĂ©e aux tendances du marchĂ©.

« retournez Ă  la liste des articles