logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Vu, lu et entendu à Lendit Europe

Mi-octobre se tenait à Londres « la grand-messe » de l’industrie du crowdlending : Lendit Europe. Un évènement de référence qui a attiré plus de 750 participants venant de 45 pays du monde entier. Regroupant plateformes, régulateurs, investisseurs, fournisseurs de solutions et journalistes durant 2 jours, cette manifestation fut l’occasion de nombreux échanges, présentations et annonces. Voici un court résumé des points marquant du cru 2015 de Lendit Europe.

Lendit

Ouverture de la conférence Lendit Europe par Peter Renton (Source: Lendit Europe)

 

L’émergence de l’Europe continentale comme terrain de jeu majeur

Démarrage en coup de tonnerre avec l’annonce – attendue il est vrai – du rachat de la plateforme Zencap par l’anglais Funding Circle. Cette première fusion européenne d’importance permet à Funding Circle d’étendre son activité existante au Royaume-Uni et aux Etats-Unis à l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Espagne, avec un volume de prêts de 110 millions d’euros par mois et 450 employés. Au-delà de l’émergence d’acteurs de taille critique, c’est surtout l’évolution favorable des barrières réglementaires dans de nombreux pays d’Europe qui est le véritable déclencheur de ce qui promet d’être le début d’une vague de concentration.

Les analyses et prévisions des spécialistes confèrent en effet un avenir radieux aux plateformes de prêt dont le potentiel n’est à peine qu’effleuré avec un volume de prêts inférieur à 0,1% du marché adressable à ce stade. Avec plus de 1 000 milliards d’euros d’encours de crédits aux petites et moyennes entreprises, le marché européen a la capacité de dépasser largement le marché anglais d’ici 2020, marché trois fois plus développé aujourd’hui.

Les investisseurs ne s’y trompent pas et l’assureur Aegon s’est engagé à prêter 150 millions d’euros dans la plateforme allemande de prêt aux particuliers Auxmoney.

Cette prise de conscience est d’ailleurs partagée par plusieurs plateformes leader au sein de leur marché (Prêt d’Union, Lendix, Twino ou Crosslend) qui ont annoncé ou confirmé leur ambition d’étendre leur activité dans d’autres pays européens.

i-VPT5zSD-X3 La table ronde ‘Up and coming European platform’ animée par Claus Lehman et incluant Investly, Lendix, Mintos, Zencap et Fellow Finance (Source: Lendit Europe)

 

Les institutionnels, des acteurs incontournables

La part d’investisseurs institutionnels au sein des trois grosses plateformes britanniques (Funding Circle, Zopa et RateSetter) varie entre 30 et 60%. En Angleterre, cette tendance se consolide avec la montée en puissance des banques, mais aussi du gouvernement, de la British Business Bank, de communes et même de la Banque Européenne d’Investissement. Les institutionnels jouent ainsi un rôle déterminant dans le développement des plateformes de crowdlending et le financement des entreprises par ces nouveaux acteurs, en complément de prêteurs particuliers dont la part progresse toutefois régulièrement.

i-VPT5zSD-X3

L’Angleterre : un exemple à suivre pour les autres pays européens ?

Le plus frappant pour les acteurs d’Europe continentale fut la démonstration indéfectible et les résultats incontestables du soutien du gouvernement à l’industrie du crowdlending et à la fintech en général. Soutenue depuis le début par une approche réglementaire publique (FCA) et privée (P2P Finance Association) prônant compétitivité et confiance, par l’investissement au travers de la British Business Bank de £80 millions sur les différentes plateformes, par l’obligation faite aux banques de référer leurs demandes de prêts refusées à des plateformes partenaires et par un traitement fiscal aligné avec les autres instruments financiers, le volume de prêt atteindra cette année les 4,5 milliards d’euros cumulés et devrait continuer sa croissance exponentielle.

lendit3

Christine Farnish, Peer-to-Peer Finance Association (Source: Lendit Europe)

 

Une réglementation européenne encore trop hétérogène

En l’absence de directive européenne commune (la Commission Européenne ne souhaitant pas tuer dans l’œuf une industrie naissante au travers de directives contraignantes), chaque pays introduit sa propre vision réglementaire avec des notions de limites pour les investisseurs et les emprunteurs qui varient, des obligations plus ou moins contraignantes pour les plateformes et un monopole bancaire encore existant dans certains pays. A ce titre, la brèche ouverte dans le monopole bancaire en France depuis un an grâce à la Loi Macron, est notable notamment en regard de pays comme l’Allemagne ou l’Italie où le crowdlending est encore sujette à la réglementation de la banque centrale.

 

RV en 2016 pour mesurer les évolutions de cette industrie en mouvement perpétuel…

 

lendit4

L’équipe Lendix à Lendit Europe 2015 (de gauche à droite : Olivier Goy : Président et fondateur, Pascal Ouvrard : Directeur du Développement International, Patrick de Nonneville : Directeur Général et Marc Cherpion : Responsable des relations Investisseurs Institutionnels)