logo lendix

devient

logo october
En savoir plusContinuer sur october.eu

Étude de cas # 2 : Diversifier ses sources de financement

A l’occasion de la sortie du 2ème livre blanc de Lendix, nous avons le plaisir de vous exposer 3 études de cas réels mais anonymisés. Zoom aujourd’hui sur la société Y qui a recours à une plateforme de prêts pour diversifier ses sources de financement et baisser le coût global de son financement. Retrouvez le livre blanc complet ici.

 

ACTIVITÉ

La société Y est une société qui exploite plusieurs restaurants en Europe et aux Etats-Unis. L’entreprise réalise environ 75 millions d’euros de chiffre d’affaires et 5 millions d’euros de résultat d’exploitation. Elle a depuis longtemps recours au crédit bancaire. Après quelques difficultés passagères largement surmontées lors de la crise de 2008 aux Etats-Unis, son pool bancaire limite volontairement son levier à 2,5x le résultat d’exploitation, ce qui a poussé l’entreprise à trouver d’autres sources de financement pour des croissances externes. Y a notamment fait appel à ses actionnaires (apport en compte courant) et à un fonds de dette mezzanine (avec une dette in fine rémunérée 6% cash et 6% capitalisé).

La problématique du moment ? Diversifier ses sources de financement et baisser le coût global de son financement.

 

LA PROBLÉMATIQUE

Y souhaite baisser le coût de son financement global et également rendre une partie de leurs apports en compte courant à
 ses actionnaires qui ont été largement mis
 à contribution quand les banques ne répondaient plus présentes pendant la crise de 2008. Les banques se limitant cependant à 2,5x le résultat d’exploitation, toute nouvelle capacité d’emprunt reste restreinte alors même 
que l’activité est désormais bonne et que les acquisitions sont bien intégrées.

Enfin,
 le dirigeant est toujours caution personnelle à hauteur de 500 000 € et les banques souhaiteraient voir augmenter cette caution en cas de nouvel emprunt de manière
 à couvrir tout risque supplémentaire et ce, malgré la contre-garantie offerte par BPI.

 

LA RÉPONSE POSSIBLE D’UNE PLATEFORME DE PRÊTS

En proposant un prêt à taux fixe à 5,50% sans caution ni garantie, la plateforme répond à de nombreuses problématiques.

  • Elle permet le remboursement d’une partie des apports des associés et leur libère du capital pour des investissements personnels.
  • Elle permet le remboursement d’une partie de la dette mezzanine et donc une économie significative sur les intérêts facturés 12% par an, le prix de la non dilution capitalistique au moment de sa mise en place.
  • Y bénéficie désormais de 3 financements aux coûts et aux conditions variées. Elle ne dépend plus que de la solution bancaire ou mezzanine. Elle a réussi sa diversification de prêteurs.
  • Le dirigeant n’a pas à se porter caution personnelle et d’être le seul actionnaire à prendre des risques au nom de tous.