lendix

devient

logo
En savoir plusContinuer sur october.eu

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site web. En continuant sur notre site, vous acceptez ces conditions. En savoir plus

L’Erasmus de l’épargne #4 Prêts sans frontières

13 juin 2019

Chez October, nous offrons à nos prêteurs la possibilité de prêter à des projets français, espagnols, italiens et néerlandais. À tous ces projets s’applique le même processus : en quelques clics, un prêteur sélectionne le projet de son choix puis décide du montant du prêt, et ce, indépendamment du pays d’origine du projet. C’est ce qu’on appelle “l’Erasmus de l’épargne”: une communauté européenne d’investisseurs qui prêtent directement dans l’économie réelle européenne.

Un exercice auquel nous aimons nous atteler chez October est la comparaison des habitudes d’investissement entre prêteurs de nationalités différentes. Est-ce qu’il y a des pays dans lesquels ils préfèrent investir ? Le goût pour le risque est-il différent d’un pays à l’autre ? Cela fait un moment que nous ne vous avons pas communiqué un aperçu de ces statistiques. Pour être plus précis, notre dernière publication remonte à mars 2018 (quand nous nous appelions encore Lendix…)! Or, notre nom n’a pas été le seul changement depuis, il y a aussi eu des évolutions dans nos statistiques #teasing

Time for growth

En 2018, October s’est encore étendue en Europe avec son lancement aux Pays-Bas. Depuis, 14 projets néerlandais ont été financés pour un montant total de 5,5 M €. Cela a permis à nos prêteurs de diversifier leur portefeuille dans 4 pays différents.

Notre communauté de prêteurs s’est également développée. En mars 2018, 11 000 prêteurs actifs* ont investi dans des projets de la plateforme. Aujourd’hui, nous en dénombrons plus de 17 000. La plus grande partie de cette communauté est française : elle représente 85 % des prêteurs actifs. Environ 5 % viennent d’Espagne, 4 % d’Italie et moins d’1 % du dernier arrivé, les Pays-Bas. La partie restante de la communauté October est composée de prêteurs de pays tiers (ce sont pour la plupart des expatriés).

* Un prêteur actif est un prêteur qui a investi dans au moins un projet.

Les préférences

Pour le moment, la communauté October a attribué 552 300 prêts, pour un montant moyen de 102,38€ par prêt (à date de mai 2019). L’ensemble des prêteurs particuliers a au total investi plus de 58 M € dans l’économie réelle européenne.

L’appétit pour le risque

Nos prêteurs sont-il attirés par le risque ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes penchés sur le montant moyen prêté par projet. Il apparaît que les projets notés A sont les plus populaires parmi nos prêteurs, sauf pour les prêteurs néerlandais. Aux Pays-Bas, ce sont les projets notés A+ qui sont les plus populaires. Ce constat coïncide avec la tendance observée dans nos données : le montant moyen des prêts accordés aux projets A +, A ou B + est supérieur de 10% à celui de projets notés B ou C (considérés comme plus risqués).

Deux pays se démarquent : la France et les Pays-Bas. Les prêteurs français ne semblent pas avoir de préférence, leur prêt moyen par note de projet est quasiment identique. De leur côté, les Néerlandais semblent avoir une préférence marquée. Ils prêtent pour 24 % plus en montant aux projets A+, A ou B. En résumé, les prêteurs français ont davantage de goût pour le risque que le prêteur moyen October, tandis que les prêteurs néerlandais sont plus averses au risque.

Les prêteurs internationaux se démarquent également. Ils prêtent en moyenne 53 % de plus à tous les types de projets que les prêteurs français, italiens, espagnols ou néerlandais.

Durée

Nos prêteurs ont-ils une préférence quant à la durée du prêt ? En étudiant la durée des projets que nos prêteurs financent le plus, nous remarquons une tendance intéressante. Les prêteurs semblent préférer les projets à très court terme, ou bien à très long terme. Dans tous les pays, les prêteurs prêtent en moyenne 123 € aux projets dont la maturité est supérieure à 60 mois. Ils prêtent en moyenne 105 € aux projets dont la maturité se situe entre 36 et 48 mois.

 

Pays

En mars 2018, nous écrivions “Home is where my loans are”. Est-ce toujours vrai ? En pratique, oui et non. En moyenne, les Français, les Espagnols et les Italiens prêtent 15 % de plus aux projets de leur pays d’origine. Les Français sont les plus enclins à financer des projets français (en moyenne 21% de montant prêté en plus). Ceci dit, la majorité des projets sur October étant français (50%), ils ont le choix entre de nombreux projets. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle les Néerlandais font l’inverse. Ils prêtent en moyenne 15% de plus à des projets de pays autres que les Pays-Bas.

Il est également intéressant de noter que la communauté October prête le plus faible montant moyen à des projets néerlandais. Comment est-ce possible ? Il est encore trop tôt pour conclure à ce sujet. Pour le moment, 14 projets néerlandais ont été financés. Avec plus de projets néerlandais proposés, nous espérons que les sommes prêtées à des projets néerlandais tendent vers la moyenne. Il est fort probable que les prêteurs testent les projets néerlandais avant de les financer davantage.

Pourquoi prêter à différents types de projets ?

La réponse est simple : pour diversifier son portefeuille et réduire le risque. C’est la seule méthode qui permet de réduire l’impact sur le rendement en cas de défaut (et donc la perte en capital). Lorsqu’un prêteur répartit son investissement entre différents secteurs, catégories de risque et maturité de prêt, le portefeuille est moins dépendant de la conjoncture économique d’un pays ou d’un secteur.

Où puis-je trouver plus de statistiques ?

De temps en temps, nous commentons des statistiques comme celles-ci et écrivons un article à ce sujet. Ce n’est pas tout : chaque mois, nous mettons à jour nos statistiques de performance sur notre site pour que vous puissiez avoir une vision complète et transparente de nos performances et de celle de notre portefeuille.

 

« retournez à la liste des articles